Le point sur la situation au 24 novembre

Le point sur la situation au 24 novembre

Rédigé le 24/11/2020 à 08:43

En France métropolitaine, la semaine 46 est marquée par une confirmation de la diminution de la circulation du SARS-CoV-2. Ce constat est attesté par la diminution pour la deuxième semaine des nombres de cas confirmés de SARS-CoV-2 tenant en compte les tests RT-PCR et les tests antigéniques, des taux de positivité des tests RT-PCR, des actes SOS Médecins pour COVID-19 ainsi que des nombres de passages aux urgences pour suspicion de COVID-19.

Les nombres de nouveaux cas hospitalisés et de nouvelles admissions en réanimation sont en diminution pour la première semaine. Les estimations des R effectif sont inférieures à 1 quel que soit le mode de calcul de cet indicateur. En semaine 46, aucune estimation régionale du R effectif n’est significativement supérieure à 1.

 

En semaine 26, les nombres de nouveaux décès en lien avec le SARS-CoV-2 semblent montrer une stabilisation qu’il conviendra de confirmer une fois les données consolidées.

Ces résultats sont encourageants quant à l’évolution de l’épidémie, mais il convient de maintenir les mesures en place afin d’éviter toute reprise, préserver le système de soins et poursuivre la prise en charge des patients non atteints de COVID-19. Ils suggèrent un effet du renforcement des mesures barrières et de distanciation sociale de ces dernières semaines (couvre-feux, puis confinement) et de la communication sur la situation épidémiologique alors très préoccupante depuis octobre. Ces événements ont pu avoir un effet positif sur l’adoption des mesures barrières par la population, car elles ont été beaucoup plus fréquemment adoptées au début du mois de novembre qu’en octobre. A noter que la santé mentale de la population s’est dégradée entre fin septembre et début novembre, avec une augmentation importante des états dépressifs.

L’adoption des mesures de prévention individuelles, associées aux mesures collectives, sont les seuls moyens permettant actuellement de freiner la circulation du virus SARS-CoV-2 et de réduire l’impact sur le système de soins et la mortalité. 

L’utilisation des outils numériques (TousAntiCovid) est également recommandée pour renforcer les mesures de contact-tracing et d’isolement rapide.

En savoir plus sur l’évolution du COVID-19 en France

 

 

Source : https://www.santepubliquefrance.fr/dossiers/coronavirus-covid-19